• Check us out on:
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • Flickr
  • Youtube

Ramassage Des Debris

Les autorités portuaires et de l'irrigation ne sont malheureusement pas sans savoir combien il est difficile et cher d'éliminer les débris flottants, travail qui, s'il est négligé, peut entraîner des dangers pour la santé et la navigation.

Problèmes posés par les débris marins

Plus qu'une simple pollution visuelle, ils représentent un risque pour les bateaux, menacent la sécurité publique, nuisent à la faune et la flore, et peuvent entraîner des pertes économiques. C'est un problème important et la sensibilisation du public aux questions environnementales force les gouvernements et les pouvoirs publics à prendre des mesures.

Partout dans le monde, la quantité de débris marins augmente à cause de l'utilisation croissante de la mer à des fins commerciales et de loisirs, ainsi que de la prolifération des plastiques et d'autres produits non-biodégradables.

Les débris marins sont composés d'ordures ménagères, d'emballages alimentaires, de morceaux de bois, d'arbres, d'eaux usées, d'hydrocarbures, de végétation aquatique et de poissons morts, mais une partie importante de la pollution provient des exploitations commerciales et industrielles. Bien que le matériel de pêche, les cargaisons des navires, les hydrocarbures et autres déchets marins soient peut-être d'origine marine, la plupart des débris sont d'origine terrestre soit par les déversoirs d'orage, soit par la dissémination ou le rejet des ordures. Les déchets jetés dans un cours d'eau finissent par échouer dans la mer. La majorité de ces débris sont des plastiques non-biodégradables, notamment sous forme de feuilles, d'emballages de produits alimentaires et domestiques, qui représentent une menace importante pour de nombreux mammifères marins, notamment les baleines.

Les hélices enchevêchées, les admissions d'eau de refroidissement bouchées et les dommages structurels dûs à un contact avec des débris sont dangereux pour la navigation et peuvent donner lieu à des réparations coûteuses. A Hong Kong, l'entreprise de transport Discovery Bay a attribué 47 jours d'arrêt de ses ferries aux déchets flottants. Cette entreprise estime qu'elle a dépensé HK$500,000 en 1992 pour réparer ses bateaux, ce qui n'inclut pas le coût du temps passé en cale sèche. Les rapports relatifs au blocage de ports et de rivières, de canaux et de lacs sont monnaie courante, la majorité de ces déchets étant d'origine terrestre.

Un nombre croissant de personnes vont habiter dans les régions côtières et de nombreux entrepôts portuaires inutilisés sont aménagés en logements. Les ordures, débris et détritus flottants sont peu attrayants, dangereux pour la santé et peuvent avoir une influence sur la décision du public d'habiter ou de visiter une région ; cela peut avoir des conséquences économiques majeures sur l'aménagement futur des quais.

Le dragueur de surface Water Witch

L'enlèvement des débris flottants et immergés est un travail difficile et coûteux, mais qui a été facilité par le développement du dragueur de surface Water Witch. Le Water Witch a été inventé au début des années 1960 au moment où le port of Liverpool en Angleterre était étouffé par des ordures qui étaient prisonnières du système des docks. A cette époque, ces ordures étaient enlevées à la main! Lancé en 1963, le prototype a été immédiatement chargé de récupérer les débris de plus de 60 km de docks pollués. D'autres commandes d'autorités portuaires et d'irrigation, ont suivi rapidement, notamment la première commande à l'exportation au port de Baltimore.

Il y a actuellement 65 bateaux Water Witch en service dans les plus grands ports de la planète, notamment Hong Kong, New York, Singapour, Durban et Londres.

Les utilisations multifonctionnelles du Water Witch

Le ramassage des débris est en soi une fonction majeure, mais le Water Witch a été développé au cours des 35 dernières années afin de pouvoir intervenir dans des situations très diverses.

Outre le ramassage des débris, le Water Witch peut également draguer et désherber les plantes aquatiques comme la jacynthe d'eau, jouer le rôle de pousseur, procéder à des opérations de levage, de lutte anti-incendie et de sauvetage, et assurer un service d'intervention rapide sur les nappes d'hydrocarbures.

Cette formule est une solution économique qui répond aux besoins de nombreux ports puisqu'un seul bateau remplit plusieurs fonctions - et ce avec un seul opérateur. Il est ainsi beaucoup plus facile de justifier l'investissement que représente un bateau dépollueur.